Comment ça fonctionne, l’attention ?

Articles, TDAH

4 décembre 2017

« Concentre-toi ! Fais attention ! » On dit souvent que les enfants et les jeunes ont de plus en plus de mal à se concentrer, en incriminant la télé, les jeux vidéo, les écrans en général, la société tout entière… Certes, pour certains, un trouble avéré de l’attention avec ou sans hyperactivité, ou TDA(H), est diagnostiqué.

Mais au fait, comment ça marche « normalement », l’attention ?

 

Qu’en dit la science ?

La définition canonique de l’attention donnée par William James, psychologue américain, est la suivante :

« L'attention est la prise de possession par l'esprit, sous une forme claire et vive, d'un objet ou d'une suite de pensées parmi plusieurs qui semblent possibles »[1]

Mais alors, est-ce qu’il suffit de vouloir être attentif pour l’être ? Eh non, malheureusement, car nous ne contrôlons pas tout ! Explorons maintenant le sujet plus en détail, en différenciant perception, attention et concentration

 

La perception

La perception, contrairement à ce que l’on pense souvent, n’est pas la seule activité passive de voir, d’entendre, de toucher ou de sentir : il s’agit d’une opération mentale complexe qui permet à l’observateur d’ordonner le réel, de lui donner du sens. 

 

L’attention et la concentration

L’attention, quant à elle, est l’action générale qui permet d’orienter nos ressources mentales vers un point particulier du réel (de la réalité extérieure ou de notre réalité intérieure). Sans attention, aucune information ne peut être traitée : on ne peut donc rien apprendre ! 

Si plusieurs sollicitations sont en conflit (par exemple s’il y a du bruit alors que nous essayons de lire…), nous devons alors non seulement être attentifs mais aussi concentrés, et sélectionner les informations que nous voulons traiter au détriment d’autres. 

On a donc tort d’employer les termes d’attention et de concentration comme des synonymes. L’attention, en effet, regroupe à la fois la concentration et la distraction : une personne attentive peut être concentrée sur une chose qu’elle veut faire, tout en restant en contact avec ce qui l’entoure pour pouvoir réagir en cas de besoin… Il faut trouver un équilibre entre les deux ! 

 attention concentration perception.jpg

Image adapté de : http://www.conductual.com/content/perception-attention-and-words-intervehavioral-account 

 

Quand le cerveau nous joue des tours...

Mais sommes-nous toujours maître de notre perception et notre attention ? Pour l’expérimenter, voici une courte vidéo en anglais : https://youtu.be/vJG698U2Mvo 

Alors, avez-vous vu passer le gorille ?  Si oui, bravo ! Mais sachez que la moitié des personnes à qui on a montré cette vidéo l’ont manqué… Comment est-ce possible ? Tout simplement parce qu’il est impossible de percevoir et d’être attentif à tout, tout le temps, et ce particulièrement lorsque nous sommes concentrés sur une tâche complexe. 

Inconsciemment, notre cerveau sélectionne des informations à traiter, à l’intérieur ou à l’extérieur de nous : nous ne maîtrisons donc pas tout ! Il est important de se souvenir de cela, car cela invite à l’indulgence envers les autres : eux aussi « manquent » des choses, même – ou plutôt surtout – s’ils sont attentifs…  Et ça, avec ou sans TDAH !

 

Joyce Weil

Diplômée en histoire et en gestion de projets culturels, elle se passionne pour le numérique, l’éducation mais aussi le catch mexicain. Dans sa vie de tous les jours, elle écrit pour les autres et les aide à s’exprimer sur le web. Son site : http://lesecriveuses.com/

 

Références : 

[1]    Extrait de The Principles of Psychology, Vol. 1, Chap. 11, « Attention », pp. 403-404