Étude rétrospective

TDAH, Pharmacogénétique, Articles, video

19 novembre 2018

À l’avant-garde des innovations en santé se trouve la médecine personnalisée. Contrairement au modus operandi actuel qui consiste à traiter chaque patient de la façon qui fonctionne le mieux selon les moyennes, la médecine personnalisée vise à individualiser les traitements et stratégies de prévention, en se basant sur des caractéristiques moléculaires uniques, telles que l’ADN.

 

La médecine personnalisée a particulièrement progressé en pharmacogénétique où les analyses d’ADN servent à mieux choisir les traitements pour limiter l’essai-erreur et les effets indésirables.

 

Lancé en 2016 par BiogeniQ, le profil Pharma TDAH est un test pharmacogénétique qui vise à guider le choix de traitement pour le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Le rapport du test est un outil que le médecin traitant qui identifie les traitements potentiellement incompatibles ou pour lesquels des ajustements de doses seraient à considérer.

 

BiogeniQ a mené une étude rétrospective auprès de 52 clients dans laquelle les participants ont été questionnés sur leur historique de prescription. Chaque participant a noté quels traitements avaient été prescrits et si ces derniers avaient été cessés. Les patients dont le rapport indiquait un risque d’incompatibilité pour un traitement qui leur avait été prescrit avant de faire le test ont tous signalé la cessation de ce traitement. Cette concordance démontre que le test peut identifier les traitements qui devraient être reconsidérés ou du moins utilisés avec précautions. De plus, le profil Pharma TDAH peut aider le médecin et le patient à comprendre pourquoi un traitement n’a pas fonctionné.

 

Souvent, lorsqu’un traitement pour le TDAH ne fonctionne pas, il existe peu ou pas d’outil permettant au clinicien de comprendre la raison de l’échec et de choisir le prochain plan de traitement. Pour certains patients, ceci est synonyme d’un processus d’essai-erreur décourageant et interminable. Cette nouvelle étude rétrospective démontre qu’en effet, le profil Pharma TDAH peut identifier les traitements potentiellement incompatibles. Contrairement au processus usuel, l’information fournie au médecin traitant peut lui permettre de prendre une décision plus éclairée sur le choix de traitement et limiter la période d’essai-erreur.

Voir l'étude complète