Mon objectif bien être : l’entraînement et la gestion de poids !

Articles, Alimentation, Santé

7 février 2017

Jusqu’à l’adolescence, j’ai eu la chance d’avoir des parents qui m’ont orienté vers les sports. J’étais en sport étude durant mon secondaire, mon physique me convenait bien. En fait, je ne m’étais jamais interrogée sur la question.

Et arriva la vie d’adulte: l’entrée au cégep, le premier appartement avec les copines, les premières épiceries. Ayayaye.
Mes paniers les moins originaux: pains, céréales, pâtes, sauce, fromage, barres tendres & yogourt.
Mélangez une alimentation moyenne avec des portions inadéquates à la sédentarité, pas nécessaire de vous faire un dessin sur les belles courbes qui se sont pointées.

Les débuts de la remise en forme

Ma période de libération s’est échelonnée sur un peu plus d’un an et demi. Libération, certains trouveront le choix du mot peut-être excessif. En effet, je n’étais pas en surpoids, j’étais même dans mon poids santé, j’avais cette chance d’avoir un métabolisme qui réagissait bien. Pourtant, rien n’y faisait. Je n’étais pas bien dans ma peau, et ce, tout au long de mon parcours postsecondaire. J’avais beau essayer de faire attention à mon alimentation et de reprendre l'entraînement en allant courir ou nager, je ne voyais pas d’amélioration. Il y avait des bienfaits bien sûr, mais aucun changement sur ma taille.

Je l’ai répété souvent à des collègues ou des amis qui ont ce désir de perdre du poids. On le sent quand on est prêt à faire les (vrais) efforts qui vont mener aux vrais changements. Mais lorsqu’on est prêt, par où commencer?

Pour moi, ce déclenchement c’est fait à 24 ans. Même si, comme tout le monde, j’aurais aimé voir des changements dès les premiers jours, j’y suis allée une étape à la fois.

S'entraîner à son rythme

La première étape est de se fixer un objectif réaliste et mesurable. Ce peut être un objectif physique, comme perdre une livre par semaine ou perdre un tour de taille, comme ce peut être une distance à parcourir à la course ou au vélo. Mon premier objectif a été de courir une distance de 10 km. La plus longue distance que j’avais parcourue était un 8 km en secondaire 3.

Je me suis entraînée durant plusieurs semaines, une distance à la fois, entre 2 et 3 fois par semaine. Ma première sortie en jogging m’avait valu un pénible 3 km, ensuite un 4, un 5, etc. Chaque semaine je me donnais comme défi de courir un kilomètre de plus. Le chronomètre m’importait peu. Est-ce que c’était facile ? Pas du tout, j’ai passé près d’annuler ma course. J’avais tellement mentionné à mon entourage que je m’y étais inscrite, que les jours d’entraînement où j’avais peine à courir un 5 km, me ramenait à un désir de zone de confort. Pourtant, j’y suis arrivée! Cette réussite personnelle m’a ensuite encouragée à continuer l’activité physique sur une base régulière que ce soit la course à pieds, l’entraînement à la maison ou les randonnées en montagne.

La gestion des portions alimentaires

L’activité physique m’a assurément permis de perdre du poids, mais il y a un outil ultime qui a fonctionné pour moi: un plan alimentaire équilibré. N’étant pas une nutritionniste ou une professionnelle de la santé, je n’avais aucune base en alimentation. Je mangeais depuis quelque temps relativement bien : du pain de grains, des fruits, des légumes, du yogourt sans gras, name it! Il me manquait l’astuce essentielle pour atteindre mon objectif: les bonnes portions. N’hésitez pas à consulter un professionnel pour cela.

C’est durant mes premières semaines de remise en forme que j’ai perdu le plus de poids. J’ai perdu un 5 livres durant les deux premiers mois, puis un autre 5 livres, puis un autre. Tout cela sur une période d’environ un an et demi. Est-ce que j’aurais pu perdre 15 livres plus rapidement? Fort probable! La clé, c’est l’équilibre. J’ai simplement continué à faire attention à mon alimentation en consommant des portions raisonnables et en restant active.

Il n’y a malheureusement pas de recette miracle pour perdre du poids ou pour se maintenir en forme: une alimentation équilibrée et de l’activité physique bien dosée. Allez y une étape à la fois, commencer par une activité physique une fois par semaine, puis ensuite une seconde fois. Le midi troqué votre sandwich complet par un demi-sandwich avec un potage ou une salade.

Parce que lorsque l’on est bien en dedans, ça ne peut que se refléter sur le dehors!Je désire recevoir les prochains articles!


Emmy Guay Objectif bien être

Emmy Guay
Suivez-moi sur Linkedin

Biographie
Emmy est une jeune femme de 25 ans. Bachelière en communication, la fin de ses études l'a propulsé vers la recherche du bien-être. Après une perte de poids importante et un nouveau mode de vie sain, elle a le désir de partager les astuces qui lui ont permis l'atteinte ultime de son objectif: se sentir bien en dedans comme au-dehors.